Hide metadata

dc.date.accessioned2018-08-16T08:11:45Z
dc.date.available2018-08-16T08:11:45Z
dc.date.created2018-01-27T22:48:05Z
dc.date.issued2017
dc.identifier.citationWeisser, Stéphanie Lartillot, Olivier Demoucron, Matthias Conklin, Darrell . L’ethnomusicologie computationnelle : Pour un renouveau de la discipline. Cahiers d'ethnomusicologie. 2017, 30, 29-44
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10852/62984
dc.description.abstractDe nombreuses recherches sont actuellement menées par différentes équipes sous le nom générique « d’ethnomusicologie computationnelle ». Sous cette dénomination popularisée notamment par Tzanetakis (Tzanetakis et al. 2007, Tzanetakis 2014) sont regroupées des approches et des démarches très variées. Leur point commun : aborder les musiques dites « traditionnelles » avec l’aide d’un ordinateur. Catégorie a priori « fourre-tout », donc, dans laquelle on retrouve pêle-mêle des approches expérimentales assistées par ordinateur, des instruments augmentés, des bases de données (parfois intelligentes), des logiciels d’extraction automatisée d’informations musicales, etc. Souvent menées par des équipes relevant de départements de mathématiques ou de sciences de l’information, ces recherches font appel à des paradigmes et à des méthodes très éloignées de celles établies par l’ethnomusicologie « traditionnelle ». Elles utilisent des modèles mathématiques, statistiques ou acoustiques complexes, qui nécessitent une expertise technique (programmation, manipulation de logiciels spécialisés). Par conséquent, les réseaux de présentation des résultats (conférences et publications) diffèrent également. Se dirige-t-on vers un fossé irréconciliable entre l’ethnomusicologie « classique » héritière de la musicologie et de l’anthropologie, condamnée à rester « molle », et l’ethnomusicologie computationnelle, menée par et pour des scientifiques « durs », qui traiteraient la musique comme n’importe quelle autre source d’information ? La réalité est évidemment bien plus nuancée.en_US
dc.languageFR
dc.titleL’ethnomusicologie computationnelle : Pour un renouveau de la disciplineen_US
dc.typeJournal articleen_US
dc.creator.authorWeisser, Stéphanie
dc.creator.authorLartillot, Olivier
dc.creator.authorDemoucron, Matthias
dc.creator.authorConklin, Darrell
cristin.unitcode185,14,36,0
cristin.unitnameInstitutt for musikkvitenskap
cristin.ispublishedtrue
cristin.fulltextoriginal
dc.identifier.cristin1553503
dc.identifier.bibliographiccitationinfo:ofi/fmt:kev:mtx:ctx&ctx_ver=Z39.88-2004&rft_val_fmt=info:ofi/fmt:kev:mtx:journal&rft.jtitle=Cahiers d'ethnomusicologie&rft.volume=30&rft.spage=29&rft.date=2017
dc.identifier.jtitleCahiers d'ethnomusicologie
dc.identifier.volume30
dc.identifier.startpage29
dc.identifier.endpage44
dc.identifier.urnURN:NBN:no-65549
dc.type.documentTidsskriftartikkelen_US
dc.type.peerreviewedPeer reviewed
dc.source.issn2235-7688
dc.identifier.fulltextFulltext https://www.duo.uio.no/bitstream/handle/10852/62984/1/02_Weisser_CEM30.pdf
dc.type.versionPublishedVersion


Files in this item

Appears in the following Collection

Hide metadata